14 avr 2010

Cadmos

Cadmos tue le dragon, Hendrick Goltzius (1558-1617) - mythologie grecqueCadmos était le fils de Téléphassa et d’Agénor. Quand Zeus enleva sa sœur Europe, Agénor décida que toute la famille devait partir à  sa recherche et ne pas revenir sans l’avoir trouvée.
C’est ainsi que Cadmos se retrouva en Thrace en compagnie de sa mère Téléphassa qui y mourut.

Il s’établit en Thrace et consulta l’oracle de Delphes. Il reçut alors du dieu l’ordre de suivre une vache qui porterait sur ses flancs un disque en forme de lune.
Cadmos trouva l’animal dans les troupeaux de Pélagon, le roi de Phocide et le suivit jusqu’en Béotie : épuisée, la bête se coucha enfin près du fleuve Asopos à  l’endroit même o๠devait s’élever la future ville.
En remerciement, Cadmos voulut sacrifier la vache, mais il s’aperçut que la fontaine o๠il allait puiser l’eau du sacrifice était gardée par un dragon, progéniture d’Arès, qui venait de dévorer ses hommes.

Il le tua et, sur les conseils d’Athéna, sema les dents du monstre, qui donnèrent naissance à  une multitude de géants. Ceux-ci s’entretuèrent sauf cinq, qui aidèrent le héros à  bâtir la nouvelle ville. Cadmos fit des cinq rescapés les citoyens de Cadmée, nom de la nouvelle ville ; on les appelait les spartoi, ou «Hommes Semés», et ils furent les ancêtres de la noblesse thébaine.

Il reçut de Zeus le gouvernement des Thébains et épousa Harmonie, fille d’Arès et d’Aphrodite. Cadmos et Harmonie furent de bons souverains à  Thèbes ; ils apprirent aux Béotiens à  écrire avec l’alphabet phénicien, dont dérive l’alphabet grec.
Sa femme lui donna de nombreux enfants, Agavé, Sémélé, Ino, Polydore, Autonoé. Mais leurs enfants ne furent pas heureux, à  l’exception de Polydore.
Les deux époux furent, à  leur mort, changés en serpents et admis dans les Champs Élysées.

A voir également :

Laisser un commentaire





Abonnement à la syndication de la mythologie Etre fan de la mythologie grecque sur Facebook
Get Adobe Flash playerPlugin by wpburn.com wordpress themes