2 mar 2009

Agrigente (Vallée des Temples) – Sicile

Agrigente - ilovemythoAgrigente, dont le nom antique est Akragas, fut fondée en 582 av. J.-C. par la cité de Géla (elle-même colonie grecque fondée par Rhodes et les Crétois), sur le site de la ville actuelle. La cité connaît une expansion géographique au VIe siècle av. J.-C. sous la direction des tyrans. Le premier s’appelait Phalaris et l’apogée arrive avec Théron, victorieux des Carthaginois à  la bataille d’Himère en 480 av. J.-C. La ville s’embellit grâce à  la main d’œuvre capturée lors de cette bataille. La Vallée des Temples est entourée d’une muraille de 12 kilomètres. Agrigente s’enrichit dans le commerce du vin et de l’huile, notamment avec Carthage.


Histoire :

  • 406 av. J.-C. : Hannibal assiège Agrigente : il interdit le relèvement des remparts, détruit le temple d’Athéna et massacre une partie des habitants.
  • 339 av. J.-C. : les Carthaginois sont vaincus : Timoléon recontruit la muraille et la ville. Pendant la première guerre punique (264-241 av. J.-C.), Agrigente fut prise par les Romains en 262 av. J.-C.
  • 211 av. J.-C. : la ville tombe définitivement dans le giron de Rome. Prospérité et expansion
  • 828 : les Arabes prennent la ville puis l’abandonnent. Ils la rebaptisent Kerkent ou Gergent.

« La plus belle des cités mortelles », c’est en ces termes que Pindare présente dans ses Olympiques l’Agrigente du Ve siècle av. J.-C. Fondée en 582 av. J.-C sur la côte méridionale de la Sicile par des Grecs venus de la cité voisine de Géla, la ville s’impose très vite comme l’une des colonies les plus brillantes et les plus prospères de l’Occident hellénique.

Riche des ressources de sa plaine agricole et des revenus que lui assurait son grand commerce méditerranéen, Agrigente possède au milieu du Ve siècle av. J.-C. plus de temples qu’il n’y en a sur l’acropole athénienne. Elle verra naître à  cette époque le philosophe Empédocle dont Ernest Renan a pu dire qu’il fut « l’un des génies extraordinaires de la philosophie grecque présocratique, l’un des vrais fondateurs de la science et de l’exploitation mécanique de l’univers. » Les destructions perpétrées par les Carthaginois lors du sac de 406 av. J.-C. ruinent la cité mais celle-ci ressuscitera à  l’initiative de Timoléon de Syracuse et connaîtra une nouvelle prospérité à  la faveur de la paix romaine.

Outre les ruines du grand sanctuaire de Zeus olympien – le plus grand de l’Antiquité grecque après l’Artémision d’Éphèse et le Didyméion de Milet – la Vallée des Temples offre encore au regard des visiteurs les restes grandioses de ceux d’Héraclès, de Junon, des Dioscures et de la Concorde. Sur la colline de Girgenti, l’église Santa Maria dei Greci est elle-même construite sur les ruines d’un temple d’Athéna et l’église San Biagio sur celles d’un sanctuaire de Déméter.

Temple de Héra

Agrigente_héra - ilovemythoLe nom du temple est, comme celui des autres monuments agrigentins conventionel.
Dans l’architecture de ce temple, élevé dans l’angle sud-est de la vallée des temples à  120 mètres au-dessus du niveau de la mer, la preocupation d’une perfection artistique rigoureuse est évidente. L’édifice, orienté à  l’est comme tous les autres, a des dimentions remarquables : la haute plateforme rectangulaire montée sur quatre énormes gradins mesure 41,106 m. de longueur et 20,260 m. de largeur. Elle forme un double carré qui occupe une superficie de 832,807 mètres carré. Des 34 colonnes qui reposent sur la base, 6 sont sur la façade et 13 sur les cotés longs y compris celles des angles. Chaque colonne formée de quatre tambours à  20 cannelures à  arêtes, atteind une hauteur de 6,32 m. et a un diamètre de 1,70 m. ; elles sont distantent 1,71 m. au centre et 1,76 sur les cotés. Il fut construit aux environs de 450-440 av.J.C.
Ce temple conserve 30 colonnes parmis lesquelles 16 ont leurs chapiteaux. Il fut restauré par Torremuzza en 1787.

Agrigente_concorde - ilovemythoTemple de la Concorde

Il fut construit aux environs de 430 av.J.C. C’est un quadrilatère de 19,758 m. sur 42,230 m. plus ou moin un double carré qui recouvre une superficie de 843,38 mètres carré. et a une hauteur de 13,431 m.
La cella était précédé par une simple antichambre a deux colonnes (pronaos de 5,110 m. sur 7,650 m.), et était suivie, derrière par un autre vestibule (opistodomos de 4,720 m. sur 7,650 m.) c’est à  dire la pièce pour la garde du trésor, des offrandes votives et des archives du temple.
La colonnade élégante et aérée , selon les models classiques, a 6 colonnes sur 13 ; chaque colonne, haute 6,75 m. formée de 4 tambours est cannelée de 20 mainures à  arêtes aigues.
Le temple doit son nom à  l’historien Fazello (1490-1570) qui trouva l’inscription latine  » Concordia  » dans les alentours, toutefois sans aucun rapport avec ce temple. En 597, le temple fut transformé en basilique crétienne par l’évêque Grégorie après qu’on y détruit deux idoles payens ; comme l’une d’entre elles portait le nom de Raps, l’Eglise fut consacrée à  Saint Grégoire delle Rape.

Temple de Héraclès

Agrigente_héraclès - ilovemythoIl est l’un des plus beaux de l’antiquité (510 av.J.C.), et est aujourd’hui réduit à  l’état de ruine. Mais même ainsi l’édifice, que l’on voit de loin, est impressionant et se dresse dans la Vallée des Temples comme le symbole de la puissance et de la force d’Héraclès, héros nationale de la Sicile et, en particulier de Agrigente.
L’ample plateforme rectangulaire, montée sur quatre gradins, a une longueur de 73,992 m. et une largeur de 27,788 m. C’est un triple carrè qui occupe une superficie de 2,056,89 mètres carré et rejoint une hauteur de 16,264 m.
Des 38 colonnes (dont 6 sur la façade et 15 sur les cotés longs y comprises celles des angles), uniquement 9, redressées en 1922, grâce à  la munificence du capitaine anglais Hardcastle, se taillent, avec leur aspect imposant, au milieu de toutes les ruines.

Temple d’Asclepios (Esculape)

C’etait ici que les malades et infirmes accouraient pour reçevoir cures et conseils.
L’édifice, selon Polybe, se trouvait à  une distance de huit stades et demi de la ville, soit 1,480 mètres.
Cicéron affirme que dans le temple il y avait une statue de Apollon, oeuvre de Myron dont le nom était gravé en lettres d’argent sur l’une des cuisses du chef-d’oeuvre.
Le temple d’Asclepios était, en lui même, un édifice très modeste : long 22,144 m. et large 11,118 m., il occupe une superficie de 246,196 mètres carré, sa décoration n’avait rien de comparable à  celle des temples doriques classiques. L’épaisseur des murs est de 0,55 m. ; les colonnes ont un diamètre de 1,10 m.

Temple de Zeus Olympien

Agrigente_zeus - ilovemythoLes agrigentins, après la splendide victoire remportée sur les Carthaginois à  Himère (480-479), construisirent, selon la tradition greque, en remerciement à  Zeus, un monument de victoire qui, pour ses proportions, était l’un des plus grandiose de l’antiquité.
Le temple était un édifice essentiellement dorique. Le seul à  avoir une forme pseudo-périptère, c’est à  dire non pas entouré de colonnes libres, mais de demi-colonnes, 7 sur les cotés courts et 14 sur les cotés longs qui scindaient le développement d’un mur continu à  intervalles réguliers. Ces demi colonnes prenaient la forme de pilastres quadrangulaires à  l’interieur.
L’immense base rectangulaire que l’on atteignait au moyen de cinque marches, était tournée vers l’orient et mesurait 113,20 m. de long sur 56 m. de large. Elle formait un double carré qui occupait une superficie de 6,407 mètres carré, presque les dimensions d’un terrain de football qui pouvait acceuillir jusque 42.000 spectateurs.
Chaque intercolonne, trop vaste, était occupée par des Télamons ou Atlantes, gigantesques figures masculines haute 7,61 m.
Selon l’historien Tommaso Fazello, à  qui on doit la découverte du temple, les derniers blocs s’écoulèrent le 9 décembre 1401.

Le Temple de Castor et Pollux

Agrigente_castor_pollux - ilovemythoCe temple est le plus représentatif de la ville artistique d’Agrigente.
Le haut socle, monté sur trois marches étendu sur tout le périmètre, mesure 34,12 m. de long sur 15,86 m. de large et, recouvre la superficie d’un peu moins d’un double carré de 541,143 mètres carré. Des 34 colonnes, seulement quatre se taillent au milieu de toutes ces ruines. L’angle du temple fait ressortir une manifique rocase.
L’édifice fut, en 1836, déblayé des pierres et de la terre qui le recouvraient depuis des siècles. Villareale et Cavallari furent les archéologues qui, par ordre du Duc de Serradifalco, ont relevé le plan du temple et dressé sur les trois marches, trois colonnes auquelles, en 1856, y ajoutèrent la quatrième.

Temple de Héphaistos

Deux troncs de colonnes à  base incomplète constituent les restes du Temple du Vulcain. Il a étè dressé aux alentours de 430 av.J.C. Sa longueur mesurait 37,89 m. et sa largeur 19,26 m. Il était entouré de 34 colonnes.

Le temple de Demeter

Ce temple fut construit aux environs de 480 av.J.C., c’est une construction de type in antis dont il reste le plan intact et une partie de la cella.
Il mesure 22,66 m. de long et 12,10 m.de large.
On a construit à  son emplacement l’église Saint Blaise.

Galerie photos :

Agrigente2 - ilovemytho

Agrigente2 - ilovemytho

Agrigente3 - ilovemytho

Situation Géographique :


Agrandir le plan

A voir également :

Laisser un commentaire





Abonnement à la syndication de la mythologie Etre fan de la mythologie grecque sur Facebook
Get Adobe Flash playerPlugin by wpburn.com wordpress themes