2 mar 2009

Temple d’Artémis à  Éphèse – Turquie

Le temple d’Artémis à  Éphèse (en grec, Artemà­sion, en latin Artemisium) est dans l’Antiquité l’un des plus importants sanctuaires d’Artémis, déesse grecque de la chasse et de la nature sauvage.

Sur l’emplacement d’un sanctuaire plus ancien, un temple est bâti vers 560 av. J.-C. par Théodore de Samos, Ctésiphon et Metagenès et financé par le roi Crésus de Lydie. Il est incendié volontairement en 356 av. J.-C. par Érostrate, qui veut se rendre célèbre en détruisant le temple. Le second temple, bâti au milieu du IVe siècle av. J.-C., figure sur 16 des 24 listes des Sept merveilles du monde qui nous sont parvenues[1]. Il est pillé par les Ostrogoths en 263 puis brà»lé par les chrétiens en 401. Justinien achève de le démanteler en prélevant une partie de ses colonnes pour le palais impérial de Constantinople.

Les ruines d’Éphèse se trouvent aujourd’hui près de la ville turque de Selçuk, à  cinquante kilomètres au sud d’Izmir.

Situation Géographique :


Agrandir le plan

A voir également :

Laisser un commentaire





Abonnement à la syndication de la mythologie Etre fan de la mythologie grecque sur Facebook
Get Adobe Flash playerPlugin by wpburn.com wordpress themes