Les héros

Achille

Achille et Chiron - ilovemythoAchille, l’Éacide ou petit-fils d’Éaque, fils de Thétis et de Pélée, roi de la Phthiotide, naquit à  Larisse, ville de Thessalie, sise sur les bords du Pénée. A sa naissance, Thétis, sa mère, l’avait plongé dans l’eau du Styx, et l’avait rendu invulnérable, excepté au talon par o๠elle le tenait. Elle se chargea elle-même de sa première éducation, et lui donna pour gouverneur et père nourricier Phénix, fils d’Amyntor, prince des Dolopes, réfugié à  la cour de Pélée.

Ensuite il eut pour maître le centaure Chiron qui, en ornant sa belle intelligence des connaissances les plus utiles, ne négligea pas de développer et de fortifier son corps. Il le nourrissait, dit-on, de cervelles de lion et de tigre, afin de lui communiquer un courage et des forces irrésistible.

Lire la suite[+]

Ajax

Ajax - ilovemythoTélamon, frère de Pélée, chassé d’Égine par son père Eaque, à  la suite d’un meurtre involontaire, devint roi de Salamine. C’était un ami d’Héraclès et l’un des plus vaillants Argonautes. N’ayant pu, à  cause de son grand âge, prendre part à  la guerre de Troie, il y envoya ses deux fils, Ajax, né de Péribée, princesse de Mégare, et Teucer, issu d’Hésione, sœur de Priam.

Ajax fut, après Achille, le plus vaillant des Grecs, et, comme lui, fier, emporté, invulnérable même, excepté dans un endroit de la poitrine que lui seul connaissait. Il se montrait hardi, provocateur même vis-à -vis des dieux. Il se distingua au siège de Troie o๠il commandait les guerriers de Mégare et de Salamine. Il se battit pendant un jour entier contre Hector sans se laisser vaincre.

Lire la suite[+]

Les argonautes

Argonautes - ilovemythoLes Argonautes sont ainsi nommés du vaisseau Argo, sur lequel ils s’embarquèrent pour aller en Colchide conquérir la Toison d’Or. Ce célèbre navire, qui transporta l’élite de la jeunesse grecque, s’appela Argo, soit à  cause de sa légèreté, le mot grec argos signifiant agile, soit à  cause d’Argus qui en avait donné le dessin, ou des Argiens qui s’y embarquèrent en plus grand nombre.

Athéna avait présidé à  sa construction. Le bois en fut coupé sur le mont Pélion, ce qui valut au vaisseau le surnom de Pélias ou Péliaca. Le mât fut fait d’un chêne de la forêt de Dodone, ce qui fit dire que le navire Argo rendait des oracles, et lui fit donner les épithètes de disert et de sacré.

Lire la suite[+]

Bellerophon

Bellerophon - ilovemythoBellérophon était fils de Glaucus, roi d’Éphyre ou de Corinthe, et d’Éprymède, fille de Sisyphe. Son véritable nom, Hipponoüs (rac. hippos, cheval, nous, intelligence), lui avait été donné parce que, le premier, il enseigna l’art de dresser le cheval et de le mener avec le secours de la bride. Selon certains mythologues, le nom sous lequel il est connu lui venait de Belléros qu’il avait tué (rac. phoneus ou phoneutès, meurtrier).
Ayant donc eu le malheur de tuer à  la chasse son frère Belléros ou Pyrène, il alla se réfugier à  la cour de Prœtus ou Proclus, roi d’Argos. Antée ou Sténobée, femme de ce prince, s’étant éprise du jeune héros, et l’ayant trouvé insensible, l’accusa, devant son mari, d’avoir voulu la séduire.

Lire la suite[+]

Castor

Castor et Pollux - IlovemythoCastor et Pollux sont souvent désignés sous la dénomination commune de Dioscures, c’est-à -dire Fils de Zeus (rac. kouroi jeunes hommes, dios de Zeus). Dès qu’ils furent nés, Hermès les transporta à  Pallène pour y être nourris et élevés. Les deux frères se lièrent d’une étroite amitié, et leur premier exploit fut de purger l’Archipel des pirates qui l’infestaient, ce qui les fit mettre au rang des dieux marins, et par la suite invoquer dans les tempêtes.

Ils suivirent Jason dans la Colchide, et eurent beaucoup de part à  la conquête de la Toison d’Or. De retour dans leur patrie, ils reprirent leur sœur Hélène, enlevée par Thésée, en s’emparant de la ville d’Aphidna, et épargnèrent les habitants, à  l’exception d’Éthra, mère de ce héros, laquelle ils emmenèrent en captivité.

Lire la suite[+]

Héraclès

Héraclès - ilovemythoHomère donne le nom de héros aux hommes qui se distinguent par leur force, leur courage et leurs exploits ; Hésiode désigne spécialement par ce mot les enfants d’un dieu et d’une mortelle. Le type d’Héraclès répond à  la fois à  l’une et à  l’autre de ces conceptions.

La légende d’Héraclès avec des variantes, des amplifications, se retrouve chez presque tous les peuples de l’antiquité, en Égypte, en Crète, en Phénicie, aux Indes et même en Gaule. Cicéron compte six héros du nom d’Héraclès, Varron en compte quarante-trois. Le plus connu, celui qu’honoraient les Grecs et les Romains, et auquel se rapportent presque tous les monuments, est incontestablement l’Héraclès Thébain, fils de Zeus et d’Alcmène, femme d’Amphitryon.

Lire la suite[+]

Jason

Jason - ilovemythoJason était fils d’Éson, le petit-fils d’Éole, et d’Alcimède. Son père, roi d’lolchos, en Thessalie, ayant été détrôné par Pélias, son frère de mère, l’oracle prédit que l’usurpateur serait chassé par un fils d’Éson. Aussi, dès que le prince fut né, son père fit courir le bruit que l’enfant était malade.

Peu de jours après, il publia sa mort, et fit tous les apprêts des funérailles, pendant que sa mère le porta secrètement sur le mont Pélion, o๠le centaure Chiron lui enseigna toutes les sciences dont il faisait profession. Il lui enseigna surtout la médecine, ce qui fit donner au jeune prince le nom de Jason (d’un mot grec qui signifie guérir), au lieu de celui de Palamède qu’il avait reçu en naissant.

Lire la suite[+]

Page 3 sur 41234
Abonnement à la syndication de la mythologie Etre fan de la mythologie grecque sur Facebook
Get Adobe Flash playerPlugin by wpburn.com wordpress themes