Les personnages

Laocoon

Statue du Groupe du LaocoonLaocoon était chargé du culte d’Apollon à Troie. Il offensa le dieu en se mariant et en cachant son épouse dans l’enceinte du temple à l’insu de ses concitoyens.
Dans un autre version il aurait frappé de sa lance le cheval de bois.

Quand Laocoon, même après avoir écouté Sinon, exhorta les Troyens à ne pas laisser entrer le cheval dans la ville, le dieu, qui n’avait pas oublié l’injure, envoya deux monstrueux serpents qui sortirent de la mer, s’enroulèrent autour de Laocoon et de ses deux fils et les étouffèrent.
Lire la suite[+]

Sarpédon

Fils de Zeus et d’Europe, Sarpédon était le frère de Minos avec lequel il se disputa au sujet de la succession au trône.

Poséidon, ayant accompli un prodige (faire sortir un superbe taureau des eaux) pour prouver que les dieux avaient une préférence pour Minos, Sarpédon fut chassé;
il rencontra Cilix et tous deux fondèrent un royaume qui se nomma Lycie, du nom de leur successeur Lycos, venu se réfugier auprès d’eux après avoir été banni par son frère Égée.

Atrée et Thyeste

Atree et Thyeste - Malédiction des AtridesAtrée et Thyeste étaient deux jumeaux, fils de Pélops et d’Hippodamie. Dans leur jeunesse ils tuèrent leur demi frère Chrysippos sur l’instigation de leur mère. Ils se réfugièrent auprès de Sthénélos, gendre de Pélops, et essayèrent de se partager le trône de Mycènes.

Thyeste séduisit Aéropé la femme d’Atrée, et la persuada de dérober la Toison d’un agneau d’or qu’Atrée gardait en trésor. Le peuple de Mycènes décida que le possesseur de la Toison serait leur roi et Thyeste fut choisi. Le dieu Zeus intervint cependant et, en forçant le soleil à changer sa course et à se coucher à l’est, obtint l’abdication de Thyeste.
Lire la suite[+]

Amphion et Zéthos

Amphion jouant de la lyreAmphion et Zéthos étaient les fils jumeaux de Zeus et d’Antiope. Ils naquirent à Eleuthères en Béotie mais ils furent abandonnés à leur naissance et confiés aux bergers du mont Cithéron.

C’est là que les jumeaux grandirent. Amphion, doué pour la musique, fut remarqué par Apollon, qui lui offrit une lyre ; Zéthos préférait les exercices violents, la lutte et les travaux de champs.

Leur mère enchaînée par Lycos, son oncle, et traitée comme esclave par sa femme Dircé mais elle fut miraculeusement délivrée de ses liens et réussit à rejoindre ses enfants ; elle leur révéla leur origine et les incita au meurtre.

Lire la suite[+]

Hermaphrodite

Salmacis et HermaphroditeHermaphrodite était le fils d’Hermès et d’Aphrodite, auxquels il doit son nom. Versée dans l’art de la séduction, et parée d’une ceinture d’or qui la rend irrésistible, Aphrodite faisait naître le désir dans le cœur de chaque homme. Hermès n’échappa pas à son pouvoir et éprouva une passion violente pour la déesse. Mais malgré les nombreuses qualités du dieu amoureux, Aphrodite le repoussa.

La tristesse de l’amant éconduit finit par attirer la pitié de Zeus lui-même. Le seigneur des dieux envoya alors un aigle voler une sandale d’Aphrodite pendant que celle-ci se baignait. L’oiseau apporta la sandale à Hermès qui n’avait plus à attendre qu’Aphrodite vienne la rechercher. Ce qu’elle fit : le dieu saisit alors sa chance et renouvela ses avances. Bientôt, la plus belle des déesses se laissa séduire et Hermès fut, le temps d’une étreinte, le plus heureux des dieux.

Lire la suite[+]

Silène

Fils de Pan et de Gaïa, Silène avait élevé Dionysos et il avait une immense sagesse qu’il révélait aux hommes seulement sous la contrainte. Silène aurait été le père du centaure Pholos, qu’il aurait eu d’une nymphe des frenes.

Enfin, Silène était très laid, le nez court et plat, la lèvre épaisse, le ventre gros et le regard d’un animal. On le voyait la plupart du temps sur un âne sur lequel il se tenait difficilement tellement il était ivre.

Ses enfants, les Silènes, sont des génies des forêts aux oreilles velues et aux pieds de cheval. Grands coureurs de nymphes, ils s’associent bien volontiers au cortège des Ménades et des Satyres. Il est censé avoir participé à la gigantomachie. On lui attribue, de pair avec Marsyas, l’invention de la flûte, ainsi que l’invention d’une danse particulière, qu’on nomme en son honneur la silène.

Lire la suite[+]

Endymion

Girodet - Effet de Lune, Endymion (1793) - LouvreCertains poètes disent qu’il était roi, d’autres, qu’il était un chasseur, mais la plupart en font un berger du mont Latmos en Carie. Tous s’accordent pour célébrer sa beauté, qui fut la cause de son destin singulier.

Mais sa beauté inspira un violent amour à Séléné qui demanda (à moins que cela ne soit Endymion lui-même) à Zeus de le faire dormir éternellement pour préserver sa beauté.
Il ne se réveillera jamais pour voir la forme brillante et argentée de son amante se pencher sur lui.

Il dort à tout jamais, immortel mais inconscient et toujours aussi beau; il repose étendu sur le flanc de la montagne, aussi lointain et immobile que dans la mort; et nuit après nuit, la Lune lui rend visite et le couvre de baisers. Mais cette passion ne lui apporte que de la peine, une peine qui s’exhale en de nombreux soupirs.
Pourtant Endymion avait eu cinquante filles avec son amante et un fils, Narcisse.

Page 2 sur 812345
Abonnement à la syndication de la mythologie Etre fan de la mythologie grecque sur Facebook
Get Adobe Flash playerPlugin by wpburn.com wordpress themes