Les personnages

Déjanire

L'Enlèvement de Déjanire par le centaure Nessus - LagrenéeDéjanire était la fille de la reine Athée de Calydon et de Oenée. Après la mort de son frère, Méléagre, Déjanire est fréquentée par Achéloos, le dieu-fleuve.

Héraclès, lors de son passage dans les enfers, fut sollicité par Méléagre d’épouser sa soeur Déjanire. Héraclès ayant vaincu Achéloos, épousa Déjanire et ils eurent un fils, Hyllos.

Le Centaure Nessos tenta d’abuser de Déjanire et Héraclès le blesse mortellement.

Avant de mourrir Nessos parvient à  convaincre Déjanire de conserver un peu de son sang disant que c’est un philtre d’amour, et que si elle en imprègne la tunique d’Héraclès, il lui serait toujours fidèle.

Plus tard, Héraclès devint amoureux de la princesse Iole. Déjanire versa le sang de Nessos sur sa tunique. Héraclès est alors atteint par des brà»lures insupportables au point qu’il se donne la mort. Déjanire au désespoir se suicida à  son tour.

Nausicaa

Ulysse demande de l'aide à  Nausicaa d'après M. Desubleo, Palazzo di Montecitorio, Italia Fille du roi des Phéaciens, (ile de Corcyre) Alcinoos et d’Arété, elle est l’un des personnages de l‘Odyssée d’Homère, o๠elle est mentionnée principalement au chant VI, dans l’une des scènes les plus célèbres de l’épopée. La déesse Athéna lui apparaît en songe sous les traits d’une de ses amies, lui enjoignant d’aller laver son linge pour préparer ses noces.

Elle se rend donc, accompagnée de ses suivantes, jusqu’à  un fleuve voisin ; une fois le travail terminé, elles jouent à  la balle, et leurs cris, réveillent Ulysse, échoué non loin de là  après le naufrage de son navire. Nu, sale et affamé, le héros décide de se manifester.

Nausicaa prend alors soin d’Ulysse, veillant à  sa toilette, lui donnant des habits et une collation. Puis elle le conduit jusqu’à  son père. Celui-ci propose même à  Ulysse la main de sa fille; mais le héros préfère repartir au plus tôt.

Lire la suite[+]

Niobé

Mort des enfants de Niobé, par Abraham Bloemaert (1591)Fille de Tantale et sœur de Pélops, Niobé épousa Amphion, roi de Thèbes, et en eut un grand nombre d’enfants. Homère lui en donne douze, Hésiode vingt et Apollodore quatorze, autant de filles que de garçons. Les noms des garçons étaient Sipylus, Agénor, Phaédimus, Isménus, Ulynitus, Tantalus, Damasichton. Les filles s’appelaient Éthoséa ou Théra, Cléodosa, Astioché, Phthia, Pélopia, Astycratéa, ou Mélibée, Ogygia.

Niobé, mère de tant d’enfants, s’en glorifiait, et méprisait Léto qui n’en avait eu que deux. Elle allait jusqu’à  lui en faire des reproches, et, à  s’opposer au culte religieux qu’on lui rendait, prétendant qu’elle-même méritait, à  bien plus juste titre, d’avoir des autels. Léto, offensée de l’orgueil de Niobé, eut recours à  ses enfants pour s’en venger.

Lire la suite[+]

Marsyas

The Flaying of Marsyas, Titian 1575-76, State Museum, Kromeriz - mythologie grecqueMarsyas était un Silène de Phrygie. Il était prêtre et accompagnait la déesse Cybèle dans ses voyages.

La déesse Athéna avait fabriqué une flà»te avec des os de cerf et en avait joué lors d’un banquet. Les dieux furent charmés par sa musique, mais elle s’aperçoit que les déesses Héra et Aphrodite se moquent d’elle.

S’étant vue dans le miroir d’un étang alors qu’elle en jouait, elle constata que son visage se déformait. Athéna en colère jette la flà»te loin d’elle.

Marsyas passant par là , trouve la flà»te et essaie d’en jouer. Il s’aperçoit que la flà»te joue toute seule la musique d’Athéna.

Lire la suite[+]

Tirésias

Tiresias - mythologie grecqueTirésias était le fils de la nymphe Chariclo qui selon la légende avait le don de prophétie. Il hérita lui aussi de ce don et était un des devins les plus célèbres de la mythologie grecque.

Selon la légende, Tirésias qui était un homme fut changé en femme pendant sept années, pour avoir tué un couple de serpents qui s’accouplaient.

Ayant expérimenté la vie en homme et en femme, il fut souvent sollicité comme arbitre sur les disputes entre Zeus et la déesse Héra.

Naturellement, il finit par se mériter la vengeance d’Héra qui le rendit aveugle. Zeus, pour compenser son malheur lui donna une vie plusieur fois plus longue que la normale et le don de prédire l’avenir.

Lire la suite[+]

Laïos

Laios enlève Chrysippe, Musée Paul Getty, MalibuLaïos, Roi de Thèbes et père d’Oedipe, n’a que deux ans à  la mort de son père Labdacos. C’est son grand-oncle Lycos qui assura alors la régence. A sa majorité, il est chassé du royaume et ne monte donc pas sur le trône.

Il se réfugie chez le roi Pélops qui lui demande d’enseigner à  son fils Chrysippe l’art de conduire un char. Laïos se prend d’amitié pour son élève et l’enlève pendant une leçon. Chrysippe honteux de la chose se pend. Pélops accable alors Laïos de la malédiction du dieu Apollon.

Puis, Laïos devint roi de Thèbes et il épousa Jocaste. Il fut prévenu par l’oracle de Delphes, que si un fils naissait de son union, il tuerait son père et épouserait sa mère.

Lire la suite[+]

Iphigénie

Le Sacrifice d'Iphigénie, Antoine Coypel - mythologie grecqueIphigénie était la fille D’Agamemnon, roi de Mycènes, et de Clytemnestre. Agamemnon est un roi très puissant et avait armé une flotte de bateaux pour aller à  l’assaut de la ville de Troie.

La déesse Artémis en colère contre Agamemnon l’avait empêché de partir avec sa flotte en arrêtant les vents qui l’auraient poussé vers sa destination. Puis elle lui demanda de sacrifier aux dieux sa fille Iphigénie.

Il fit donc venir sa fille Iphigénie sous prétexte qu’Achille voulait l’épouser. Alors qu’elle se dirigeait vers l’autel du sacrifice pour mourir sous le couteau du bourreau, Artémis en eut pitié et la fit disparaître et la remplaça par une biche.
Lire la suite[+]

Page 4 sur 823456
Abonnement à la syndication de la mythologie Etre fan de la mythologie grecque sur Facebook
Get Adobe Flash playerPlugin by wpburn.com wordpress themes