14 oct 2008

Arion de Méthymne

Arion de Méthymne a vécu autour de 625 av. J.-C.

Il passait pour avoir inventé le dithyrambe et avoir le premier donné un titre aux chants du choeur. Il serait donc le père de la tragédie.

Après avoir fait fortune en Sicile et en Italie, il s’embarque à  Tarente pour Corinthe, mais l’équipage du navire décide de le dépouiller. Il se jette à  la mer et un dauphin le recueille et le dépose au cap Ténare.

Les exemples ne manquent pas : les Amphilochiens et les Tarentins racontent les mêmes histoires concernant des enfants et des dauphins, ce qui fait que l’on accorde foi à  celle d’Arion, le joueur de cithare. Les marins se préparaient à  le noyer dans la mer pour s’emparer de l’argent qu’il avait gagné, il obtint d’eux de jouer un dernier air de cithare. Des dauphins vinrent nombreux attirés par la musique et lorsqu’il se jeta dans la mer, il fut recueilli par l’un d’eux et transporté jusqu’à  la côte du Ténare.

Ces phrases les plus célèbres :

- Hymne d’action de grâces à  Poséidon
Toi, le plus haut des dieux,
dieu de la mer, dieu au trident en or, Poséidon,
toi qui ébranles la terre depuis les flots salés.
Autour de toi avec leurs nageoires des animaux
qui savent flotter dansent en rond
en projetant leurs pieds légèrement.
Lestement ils s’élancent en arrière en avant, le nez plat,
le cou hérissé, rapides à  la course comme de jeunes chiens, amis de la musique,
ce sont les dauphins, nourrissons marins
des Néréides, les divines jeunes filles
qu’Amphitrite mit au monde.
Vous m’avez transporté sur la terre de Pélops
au cap Ténare quand j’errais ballotté par la mer de Sicile
en me portant sur votre dos courbé,
coupant les sillons de la plaine de Nérée, sentier encore non foulé,
quand des mortels mal intentionnés m’avaient jeté hors du navire creux qui flotte sur les mers
dans les vagues sombres et salées de l’étendue marine.

- Périandre a fait élever cette statue d’Arion
Et, nageant de conserve avec le naufragé,
Le dauphin marin. L’histoire d’Arion nous apprend
Que nous sommes tués par des hommes et sauvés par des poissons.

- Sous l’impulsion des immortels, Arion fils de Cycleus
fut sauvé de la mer de Sicile par ce mont.

A voir également :

Laisser un commentaire





Abonnement à la syndication de la mythologie Etre fan de la mythologie grecque sur Facebook
Get Adobe Flash playerPlugin by wpburn.com wordpress themes