14 oct 2008

L’empereur Hadrien

Sémonide a vécu dans la deuxième moitié du VIIe siècle. Originaire de Samos, il dirige la colonisation d’Amorgos o๠il fonde trois cités. Certains faisaient de lui, paraît-il, le premier des poètes iambiques, mais cet honneur revient plutôt à  Archiloque.

Par contre, Strobée nous a conservé un fragment de 118 vers qui fait de Sémonide le premier des grands auteurs misogynes de la littérature occidentale.

Ces phrases les plus célèbres :

- D’un grammairien à  demi-mort de faim au roi Adrien
La moitié de moi est morte, de l’autre moitié la faim triomphe :
sauve de moi, ô roi, le demi-ton nourri des Muses.

- A celui-ci le roi Adrien répondit :
Tu es deux fois en tort : envers Pluton et envers Phaéton,
celui-ci tu le vois encore, celui-là  tu lui fais faux bond.

- Sur Pompée surnommé le Grand
Celui qui pesait par tant de sanctuaires, quelle absence de tombe le comble !

- de Hadrien César ou, selon d’autres, de Germanicus

Hector, enfant du sang d’Arès, de sous la terre si par hasard tu m’entends,
salut ! Cesse de soupirer pour ta patrie.
Ilion est habitée, la fameuse cité, elle abrite des hommes
qui certes ne te valent pas, mais toujours bons guerriers.
Les Myrmidons ont disparu. Va voir Achille et dis-lui
que la Thessalie se trouve tout entière soumise aux fils d’Énée.

- L’empereur apprécia et écrivit :
Dis-moi qui tu es.
L’homme répondit:
Je suis un guerrier de Mars Enyalios à  la belle cuirasse,
je suis un serviteur d’Apollon Héliconien,
choisi par eux parmi les premiers porteurs de boucliers.

A voir également :

Laisser un commentaire





Abonnement à la syndication de la mythologie Etre fan de la mythologie grecque sur Facebook
Get Adobe Flash playerPlugin by wpburn.com wordpress themes