14 oct 2008

Sémonide d’Amorgos

Sémonide a vécu dans la deuxième moitié du VIIe siècle. Originaire de Samos, il dirige la colonisation d’Amorgos o๠il fonde trois cités. Certains faisaient de lui, paraît-il, le premier des poètes iambiques, mais cet honneur revient plutôt à  Archiloque.

Par contre, Strobée nous a conservé un fragment de 118 vers qui fait de Sémonide le premier des grands auteurs misogynes de la littérature occidentale.

Ces phrases les plus célèbres :

- La suivante en s’inspirant du chat, espèce funeste et qui cause bien des lamentations. Celle-ci rien de beau, rien d’équilibré ne la caractérise, rien non plus de plaisant, rien qui suscite l’amour. Elle est pelotonnée dans son lit consacré aux plaisirs d’Aphrodite et elle donne à  son partenaire le mal de mer. Sans en avoir l’air, elle cause beaucoup d’ennuis à  ses voisins. Elle dévore souvent les offrandes avant le sacrifice.

- La suivante est celle qu’a mise au monde la douce jument à  la longue crinière. Celle-là  ne vaut rien pour les travaux domestiques et pour les soucis de la vie: elle ne toucherait pas à  la meule, ne soulèverait pas le crible, ne sortirait pas les ordures de la maison, ne s’assiérait pas près du four pour enlever la suie. Ce n’est que si elle ne peut pas faire autrement qu’elle se montre tendre envers son mari. Mais elle se baigne pour ôter toute saleté deux fois par jour sinon trois et elle se frotte de parfums. Elle porte toujours son épaisse chevelure dénouée et couverte de fleurs. Ce genre de femme est bien belle à  regarder pour les autres hommes, mais pour son mari c’est une plaie s’il n’est pas roi ou monarque ou homme à  se glorifier de posséder ce genre de femme.

- La suivante en s’inspirant du singe. Voilà  certes sans hésiter ce que Zeus a donné aux hommes comme malheur suprême. Des traits de visage d’une grande laideur (une telle femme provoque le rire de tous hommes à  travers la ville) sur un cou trop court. Elle se déplace avec peine, sans fesses, sans hanches. Hélas! malheureux homme que celui qui embrasse une telle horreur. Elle connaît toutes les ficelles et tous les tours, comme le singe, et le ridicule ne la gêne pas. Et ce n’est pas sur elle qu’il faut compter pour rendre service à  quelqu’un: ce qu’elle cherche et ce qu’elle veut toute la journée, c’est trouver comment elle pourra faire le plus grand mal possible.

- La suivante en s’inspirant de l’abeille. Celle-là , heureux qui peut la trouver. En voilà  une à  qui on ne peut pas faire de reproche. Grâce à  elle, la vie fleurit et fructifie. Aimante, elle vieillit auprès d’un mari aimant, après lui avoir donné une belle progéniture qui fait honneur à  son nom. On la remarque entre toutes les femmes: une grâce divine l’enveloppe. Elle ne prend pas plaisir à  rester assise au milieu des femmes lorsqu’elle tiennent des conversations sur les plaisirs de l’amour. De telles femmes sont pour leurs maris une bénédiction de Zeus, les meilleures des femmes et les plus sages en tout.

- Les autres races dont j’ai parlé sont un fléau imaginé par Zeus qui demeurent un fléau chez les hommes. Car c’est Zeus qui a créé le mal suprême: les femmes. Même si elle semble être utile, pour un mari une femme devient à  coup sà»r un ennui. En effet comment pourrait-il jamais passer une journée entière de bonne humeur, celui qui vit avec une femme? Comment repousserait-il du seuil de sa maison la famine, cet ennemi familier, cette divinité malveillante? Lorsqu’un mari s’imagine être pleinement heureux dans sa maison par un don du destin ou les bienfaits d’un autre homme, sa femme invente quelque chose à  lui reprocher et s’arme pour la bataille. Et lorsqu’il y a une femme à  la maison, comment recevoir de bon coeur un hôte qui arrive? Et celle qui paraît tout à  fait modérée, celle-là  se trouve être de loin la plus malfaisante.

A voir également :

Un commentaire pour “Sémonide d’Amorgos”

  1. laurie :

    woa c lon lol
    mé en vré c intéréssant


Laisser un commentaire





Abonnement à la syndication de la mythologie Etre fan de la mythologie grecque sur Facebook
Get Adobe Flash playerPlugin by wpburn.com wordpress themes